Conseils de dégustation

Infusion

Pour sublimer ses saveurs, le thé doit être infusé en respectant scrupuleusement la table d’infusion indiquée sur son emballage (quantité de thé, quantité et température de l’eau, durée d’infusion).

L’eau ne doit être ni trop calcaire, ni trop douce. Il faut ainsi préférer une eau pure ou filtrée (et donc éviter l'eau du robinet).

Le thé doit être dégusté chaud, sans sucre, ni lait ni rondelle de citron, car ils neutralisent les antioxydants contenus dans le thé, qui apportent toutes leurs vertus de santé.

Conseils de dégustation de thé

Service à thé

Selon le matériau dont elle est composée, une théière révèlera les arômes des thés différemment.
On distingue deux types de théières : les théières dites « à mémoire » (en terre cuite), qui gardent les arômes des thés qu’on y infuse, et les théières « sans mémoire » (en fonte, porcelaine ou verre).

Les théières en terre cuite

Les théières en terre cuite

sont des théières à mémoire car elles se souviennent de tous les thés qu’elles ont infusés.
On dit qu’elles se « culottent » en raison du dépôt de couleur foncée qui se dépose au fond de la théière.
Si l’on choisit ce type de théière, il faut en prévoir une pour chaque type de thé, car sinon il se pourrait qu'un thé fort en goût couvre toutes les autres infusions de thés suivantes.

Les théières en fonte

Les théières en fonte,

sans mémoire, sont réputées pour conserver les thés au chaud très longtemps.
Il faut pour cela rincer la théière à l’eau bouillante avant d’y verser l’eau qui servira pour infuser votre thé.

Dans tous les cas, il ne faut jamais laver une théière au savon, mais la rincer simplement à l’eau claire.
Ensuite, il suffit d’essuyer l’extérieur et de retourner la théière pour laisser l’intérieur sécher naturellement.
Les lave-vaisselle sont à bannir absolument, car les produits qu’ils utilisent sont trop abrasifs.

Dégustation du plaisir

La dégustation

Les connaisseurs savent qu’un bon thé se déguste comme un bon vin. Il n’est d’ailleurs pas rare, en Chine, que certains grands crus de thé se négocient à des prix exorbitants rappelant celui des meilleurs crus de vins !
Les grands maîtres de thé, à l’instar des œnologues, préconisent de déguster les thés en respectant plusieurs étapes :

1

Humer
Cette étape permet de ressentir le bouquet du thé avec l’odorat.
Il faut mémoriser le parfum du thé et enregistrer ses arômes.

2

Tourner en bouche
Après avoir pris une petite gorgée de thé, la faire tourner en bouche afin d’essayer de retrouver l’arôme que l’on a deviné lors de la première étape. Cette étape fait travailler à la fois le goût et l’odorat. Les papilles doivent essayer de définir la rondeur et le corps du thé. Le nez, en captant les vapeurs du thé, doit confirmer l’impression ressentie lors de la première étape.

3

Chercher les caractéristiques du thé
Cette étape confirme l’impression ressentie lors de la seconde étape. En claquant la langue sur le palais, cela révèle la rondeur du thé et permet de rechercher et définir les caractéristiques gustatives d’un thé (amertume, douceur, etc.)

4

Ressentir le goût au fond de la gorge
Il faut se concentrer sur la sensation sur la dernière partie de la langue (la plus proche de la gorge) et dans le haut de la gorge. Cette étape indique si le thé « répond »,
c’est-à-dire s’il a un bouquet persistant.

Service clients Service clients : 01 48 04 54 07
Votre offre courrier
Vous avez reçu un code personnel
Nous suivre
Sur les réseaux sociaux
Inscrivez-vous à la Newsletter
Pour recevoir nos offres, promotions...

Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour plus d’informations cliquez ici.

Lettre d'informations