Guide du thé

Combien de tasse de thé par jour ?

Combien de tasse de thé par jour ?

Le thé vert et le thé noirs regorgent d’antioxydants, des composés qui aident l’organisme à se protéger des radicaux libres, nocifs pour les cellules. Ils renferment également de la caféine, connue pour nous donner un petit coup de fouet. Combien de tasse de thé boire quotidiennement pour profiter de ces bienfaits ? Voici quelques éléments de réponse.

 

Des bienfaits différents selon la couleur du thé

Le thé qu’il soit vert ou noir sont des feuilles de Camellia Sinensis, infusées dans de l’eau chaude. Ce sont les transformations subies par les feuilles de thé après leur cueillette qui déterminent la couleur d’un thé.

 

Le thé vert, un thé riche en composés :

Parce que ses feuilles ne sont pas fermentées, le thé vert conserve une grande partie des polyphénols, une classe d’antioxydants, contenus initialement dans les feuilles. A savoir :

  • Premièrement, des flavonoïdes (principalement les catéchines). Les catéchines constituent environ 80 à 90% et les flavanols environ 10% des flavonoïdes totaux du thé vert. Une tasse de thé vert infusé en contient 300 à 400 mg. Parmi les catéchines celles qui prédominent sont les gallate d’épigallocatéchine ( EGCG) dont la teneur varie entre 10 à 30 mg par tasse de thé vert. Elle représente 10/15% de la matière sèche du thé vert contre 4/5% pour le thé noir. Les autres catéchines du thé vert sont le gallate d’épicatéchine (ECG), l’épigallocatéchine(EGC) et l’épicatéchine(EC).
  • Deuxièmement, des acides-phénols : acide caféique et acide gallique
  • Troisièmement, des tanins
  • Outre sa richesse en antioxydants, le thé vert contient de la théine ou caféine.

 

Les vertus du thé vert :

Grace à sa richesse en catéchines le thé vert :

  • Est un allié minceur idéal pour booster nos dépenses énergétiques et soutenir la détoxication de l’organisme.
  • Est un soutien de poids pour les défenses naturelles de l’organisme. Les catéchines contenues dans le thé vert ont une action positive sur les cellules de l’immunité, plus spécifiquement sur les leucocytes.
  • Soutient la circulation veineuse et est l’allié de choix contre l’effet jambe lourdes. C’est grâce sa teneur en catéchines, qui protègent les parois cellulaires des veines.
  • Est protecteur du système cardiovasculaire et ses facteurs de risque, notamment l’hypertension artérielle et la dyslipidémie. Les catéchines du thé retardent l’apparition de ces maladies.
  • La caféine du thé est reconnue pour renforcer la concentration et éviter les coups de pompe. A la différence de celle contenue dans le café celle du thé  se combine en partie  aux polyphénols et est libérée progressivement d’où une action excitante beaucoup plus douce  et un effet stimulant agissant sur le long terme (six heures environ contre trois pour le café)

 

Les composés du thé noir :

L’oxydation des feuilles de thé permettant d’obtenir un thé noir, modifie la structure moléculaire des polyphénols qu’elles contiennent.

  • La teneur en catéchines diminue (elles représentent seulement 20 à 30% des flavonoïdes totaux du thé noir). La majorité des catéchines sont transformées en de nouveaux composés : les théaflavines (2%) au fort pouvoir antioxydant et les théarubigènes (20%) qui donnent sa couleur brun-rouge au thé noir. En revanche la teneur en gallate d’épicatéchine (ECG) et épicatéchine(EC) du thé s’accroit après la fermentation, tout comme celle d’acide gallique.
  • Comme le thé vert mais en quantité un peu moins importante, le thé noir renferme de la caféine (théine).

 

Les vertus du thé noir :

Moins riche en théine, le thé noir :

  • facilite la digestion.
  • aide à brûler les graisses.
  • contribue à réduire le stress. En effet le thé a une action relaxante grâce à la L-théanine. cette substance anti-stress agissant directement sur les ondes alpha du cerveau, à l’effet relaxant. La L-théanine agit aussi sur la sérotonine ou la dopamine, des neurotransmetteurs clés du bien-être.

 

Combien de tasse de thé boire par jour ?

Nombre de tasse et propriétés :

En France, le thé le plus consommé est le thé noir. En moyenne, 2 français sur 3 boivent du thé. Ils en consomment 230 grammes par an et par personne. Mais combien de tasses de thé pour profiter des bienfaits du thé vert et du thé noir ?

  • Diverses études menées au japon et en Chine* suggèrent que boire entre 5 et 10 tasses de thé vert est associée à une réduction des complications cardiovasculaires.
  • Une autre étude** a montré que les personnes consommant plus d’une moyenne de deux tasses de thé noir par jour avaient une mortalité totale et cardiovasculaire inférieure au cours du suivi de 3,8 ans par rapport aux personnes consommant moins de thé.
  • Une autre étude*** a analysé le profil de différents buveurs de thé. Elle a suggéré que les consommateurs habituels de thé (trois fois ou plus par semaine)  avaient un risque 20% plus faible de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, 22% de moins de risque de maladie cardiaque mortelle et d’accident vasculaire cérébral et 15% de risque de décès toutes causes confondues comparé à ceux qui n’en buvaient jamais ou moins de trois fois par semaine.
  • Une autre étude**** concernant les effets du thé sur le microbiote intestinal a conclu que 4 à 6 tasses de thé par jour avait un effet positif

Quel est le nombre de tasse idéal ?

En bref, difficile de conclure avec précision quant au nombre de tasses idéal pour profiter des effets bénéfiques du thé, mais il semble que le chiffre de 3 à 5  tasses par jour revienne fréquemment dans les diverses études. Soit environ 1 litre par jour. Cependant, les personnes sensibles aux effets de la caféine éviteront d’en consommer le soir ou prépareront un thé déthéiné. Au-delà de 200 mg de caféine par jour des effets négatifs (nervosité, palpitations) peuvent être ressentis. A savoir, une tasse de thé en contient environ 22 à 40 mg.

Pas de règle précise donc concernant le nombre de tasse de thé boire par jour. Tout dépend de la façon dont votre corps réagit aux composés présents dans le thé !

 

* https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19996359/

** https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9921961/

*** https://academic.oup.com/eurjpc/article/27/18/1956/6125502

**** https://www.mdpi.com/2072-6643/11/10/2364/htm