Guide du thé

Comment réaliser une cure détox efficace ?

Comment réaliser une cure détox efficace ?

Un nettoyage du corps et des émonctoires, voilà les promesses d’une cure de détox. Pour éliminer les toxines accumulées, vous avez le choix entre : la monodiète, le jeûne, la cure de jus ou la détox associant alimentation, hydratation et plantes… Décryptage et mise au point pour vous aider à réaliser une cure détox efficace.

 

Quels sont les différents types de cures détox ?

La monodiète :

Principe : Pour cette cure, il s’agit de ne manger à volonté qu’un seul type d’aliment bio cuit ou cru – un fruit le plus souvent (raisin, citron, pomme) parfois un légume – en guise de repas.
Le but ? Remettre les compteurs à zéro, soulager le travail des intestins et permettre à l’organisme d’évacuer les toxines accumulées.

Avis : Suivi plusieurs jours, une détox de fruits uniquement apporte trop de sucre, ce qui augmente le taux de triglycérides dans le sang. On la déconseille aux personnes diabétiques. Sur le long terme elle vous prive d’un apport protéique et lipidique. Bonjour les coups de mou et les carences !

 

La cure de jus détox :

Principe : Cette détox, très à la mode, consiste à n’avaler que des jus de fruits et/ou légumes aux vertus détoxifiantes (épinards, fenouil, concombre, pommes…).
Le but ? Mettre notre système digestif en mode pause et permettre à l’organisme de libérer ses toxines.

Avis : Qui dit alimentation liquide, dit absence de mastication. Or mastiquer permet la sécrétion des enzymes digestives nécessaires au bon fonctionnement digestif et joue un rôle dans l’immunité intestinale. De plus la mastication, en stimulant certains récepteurs (à sérotonine, glucagon, etc.), active le QG de la satiété. Les cures de jus détox exposent donc aux fringales voire aux dérives et aux carences si elles sont suivies sur de longues périodes.

 

Le Jeûne :

Principe : Jeûner c’est ne rien absorber – sauf de l’eau – pendant une période déterminée. On suit cette pratique millénaire pour contraindre le corps à puiser dans ses réserves et éliminer déchets métaboliques et les toxines.

Avis : Une demi-journée (en sautant le repas du soir) ou une journée de jeûne ne pose pas de problème, mais le pratiquer sur plusieurs jours peut avoir de sérieuses conséquences négatives. Outre la sensation de faim (qui expose au grignotage), des maux de tête, des étourdissements, voire des malaises peuvent survenir.

 

La détox associant alimentation, hydratation et plantes

Principe :
Coté solide : on privilégie une alimentation variée et saine (celle qui fait la part belle aux fruits, aux légumes et aux fibres tout en évitant les plats préparés et les mauvaises graisses) et des cuissons douces (vapeur, étouffée).
Côté liquide : à l’eau, indispensable au bon fonctionnement de nos cellules, on associe la phytothérapie et les plantes reconnues pour la détox : thé, curcuma, ortie, pissenlit ou encore romarin.

Avis : Pour purifier en douceur l’organisme, il n’y a pas mieux que cette détox. Et comme le thé a aussi un effet brûle-graisse et une action sur les dépenses énergétiques, on fonce !

 

Le principe de la détox dans l’organisme : les organes impliqués

Les émonctoires

Véritable centrale d’épuration du corps, le foie, les intestins, les reins les poumons et la peau sont chargés de chasser les toxines du corps. On appelle ces organes les émonctoires. Outre les déchets produits par l’organisme, ils doivent aussi détoxifier le corps des additifs, colorants, pesticides, résidus de médicaments, tabac et autres, auxquels nous sommes confrontés. Il est donc essentiel d’effectuer différentes cures pour les émonctoires : cure pour le foie, cure pour les reins, cure pour les intestins…

Le rôle des émonctoires dans la détox

Les filtres

C’est au foie et aux reins que revient la mission de filtrer les déchets :

  • Le foie c’est l’organe détox par excellence. Il filtre le sang (80 litres chaque jour), fabrique la bile qui aide à digérer les graisses et à éliminer les toxines et possède des enzymes capables de neutraliser certains toxiques.
  • Les reins quant à eux sont chargés de filtrer en continu le sang (à raison de 7 l/heure !). Ainsi, cela permet d’en éliminer certaines toxines et substances produites par l’organisme (urée principalement) via les urines. Ils équilibrent aussi la teneur en eau et minéraux du corps.

Les évacuateurs

C’est le travail de l’intestin, de la peau et des poumons :

  • Les intestins sont les organes clés de l’élimination. Ils participent à l’évacuation du bol alimentaire et des toxines.
  • La peau par la sueur (glandes sudoripares) élimine les toxines sous formes de mini cristaux. Les déchets colloïdaux, sont excrétés par les glandes sébacées via le sébum.
  • Les poumons sont en première ligne vis-à-vis des toxines présentes dans l’air ambiant. Ils assurent une détoxification en rejetant les déchets gazeux.

 

Comment nettoyer ses émonctoires pour faciliter la cure de détox ?

Parfois, il arrive que nos émonctoires soient encrassés – alimentation trop grasse et trop sucrée, surcharge d’additifs, colorants ou médicaments, trop plein d’alcool – et n’assurent plus correctement la détox de l’organisme. À la clé, l’apparition de signaux d’alarme : un teint brouillé, une langue pâteuse, une vitalité en berne ou des soucis digestifs. Pour permettre aux émonctoires de fonctionner à 100%, il faut périodiquement les détoxifier.

  • Le thé, un allié précieux pour nettoyer le foie

D’abord, les feuilles du théier sont riches en catéchines, notamment en épigallo-catéchines-gallate (EGCG), qui encouragent la détoxification hépatique et qui protègent les cellules du foie. Ensuite, le thé contient de la caféine, reconnue pour aider à la combustion des graisses de l’organisme. Pour réaliser une vraie cure pour le foie, buvez au moins un demi-litre de thé Sou Tsian Détox.

  • Les feuilles de thé, pour la détox des reins

L’infusion de feuilles de thé est riche en eau. Ces bienfaits diurétiques sont idéaux pour chasser les polluants de l’appareil rénal.

  • Le thé pour booster la détox intestinale et nettoyer les intestins

Pour protéger les parois intestinales vulnérables aux toxines et apaiser les petits troubles digestifs, buvez un thé riche en antioxydants, comme un thé vert non oxydé. Rien de mieux pour s’opposer aux radicaux libres – cause principale du vieillissement cellulaire – fabriqués lorsque les intestins ne parviennent plus éliminer correctement les toxines.

  • Les plantes pour une cure détox

De nombreuses plantes interviennent dans la détox. Elles peuvent notamment cibler différents émonctoires. Par exemple, le pissenlit et le romarin vont soutenir le travail des reins et aider au bon fonctionnement du foie. Egalement reconnue pour son implication dans la détox, l’ortie favorise la détox générale de l’organisme et plus particulièrement celle des reins (elle favorise l’irrigation du système rénal). Enfin, la menthe poivrée est impliquée dans la détox intestinale. Ainsi, l’infusion Détox du Levant et son association de plantes bienfaitrices vous accompagnera dans vos cures détox.

 

Ainsi, le thé et les plantes sont vos alliés détox incontournables. Faites également la part belle aux légumes drainants et détoxifiants comme l’artichaut, l’asperge, le fenouil ou le céleri. Enfin dans votre assiette, place aux produits naturels, bio, sans oublier les épices détox comme la badiane ou le curcuma.