Guide du thé

La consommation régulière de thé Hao Ling augmente les facteurs lipidiques cardioprotecteurs

La consommation régulière de thé Hao Ling augmente les facteurs lipidiques cardioprotecteurs

La consommation régulière de thé Hao Ling® augmente les facteurs lipidiques cardioprotecteurs

Paru dans Profession Pharmacien, Tiré à part du n°122 de Janvier 2017

Auteurs : Francois-André Allaert1,2, Jean-Marc Zeil3, Jean Michel Maixent4-5

1/ Pr. titulaire de la Chaire d’évaluation des allégations de santé ESC, Dijon

2/ CEN Nutriment, Dijon

3/ Thés de la Pagode, Paris

4/ Université de Poitiers, Faculté des Sciences Fondamentales et Appliquées

5/ Laboratoire Protée, Université de Toulon-Sud-Var


Un essai clinique contrôlé randomisé en double aveugle versus placebo démontre l’effet d’une consommation régulière du  thé Hao Ling®, riche en composés polyphénoliques, sur l’augmentation des facteurs cardiovasculaires protecteurs et la diminution des triglycérides.

 

Face à la découverte d’une hyperlipidémie faible à modérée chez un sujet ne présentant pas de risque cardiovasculaire majeur, la HAS recommande la préconisation au sujet des règles d’hygiène de vie cardiovasculaire afin de vérifier si celles-ci suffisent à normaliser l’anomalie métabolique présentée par le sujet et ainsi éviter – ou du moins retarder – une mise sous traitement par hypolipémiant, notamment par statine dont on connaît les coûts qu’elles induisent et ses effets secondaires.

Malheureusement force est de constater que dans de nombreux cas, ces mesures à elles seules ne suffisent pas à l’obtention de la normalisation des paramètres lipidiques. Cette situation ouvre la voie à l’utilisation de nouvelles approches renforçant l’hygiène alimentaire incluant de nouvelles modifications alimentaires ou l’ajout de compléments alimentaires qui pourraient- en association avec les règles d’hygiène de vie cardiovasculaire – contribuer à obtenir cette normalisation.

La recherche de telles approches alimentaires est d’autant plus d’actualité que si le rapport de l’HAS sur l’efficacité et l’ efficience des hypolipémiants de juillet 2010 (1) conclut que « le rapport coût-efficacité d’un traitement par statine est jugé favorable en prévention secondaire, et en prévention primaire pour les sujets à haut risque cardiovasculaire », il soulève à contrario des interrogations chez les sujets à risque cardio-vasculaire faible à modéré.

Par ailleurs nombre de personnes s’interrogent sur le bénéfice/risque de la consommation de statines au regard de la possibilité de survenue d’atteintes et de douleurs musculaires et souhaitent pouvoir bénéficier de thérapeutiques naturelles notamment à base de plantes.

La consommation régulière de boissons au cours de la journée telles que le thé représente une nouvelle approche nutritionnelle pour lutter contre le développement de ces pathologies en particulier pour les populations occidentales.

Le thé Hao Ling® est un assemblage de thés de la famille des Pu erh principalement associés en moindre quantité à des thés verts, et des thés oolong fabriqués à partir de feuilles d’une variété de théier nommé Camellia sinensis, dont les études ont montré une forte teneur en ces composés polyphénoliques (2). Ce rôle hypocholestérolémiant a été démontré pour les thés verts et noirs (3). Cet essai clinique témoigne aussi de l’intérêt de sa consommation régulière durant 3 mois.

 

Méthodologie de l’essai

Cette recherche biomédicale (après avis du CPP et de l’ANSM) a été conduite dans le centre d’investigation clinique CEN Expérimental. Son objectif principal était  d’évaluer en double aveugle versus placebo l’effet de la consommation d’infusions de thé Hao Ling® (Camellia sinensis) sur les paramètres lipidiques (cholestérol total, LDL et HDL cholestérol, triglycérides, apolipoprotéines A1 et B) en association aux règles d’hygiène de vie cardiovasculaire préconisées par la HAS (1). Ses objectifs secondaires étaient d’évaluer sa tolérance, son observance par les personnes, et la satisfaction qu’elles éprouvaient à le consommer. Il a été conduit chez des personnes  de 18 à 65 ans, homme ou femme, présentant une hypercholestérolémie de type IIa ou IIb n’ayant jamais été traitées, caractérisée par un taux de LDL > 1,90 g/L. Les patients étaient vus en consultation à l’inclusion, au 30ème jour et au 90ème jour. Un prélèvement sanguin à chacune de ces consultations  était réalisé afin de doser les paramètres lipidiques.

 

Résultats

L’étude porte sur 27 personnes, 14 dans le groupe placebo et 13 dans le groupe thé Hao ling®. Ces personnes étaient âgées de 52 ± 8 ans et du sexe féminin pour 63 % d’entre elles. La moitié (51.9 %) était en surpoids et 11% étaient obèses. Les paramètres lipidiques sanguins à l’inclusion de ces personnes étaient en moyenne pour le cholestérol total de 2.7 ± 0.25 g/l, le LDL cholestérol de 1.93 ± 0.23 g/l, le HDL cholestérol de 0.55 ± 0.13 g/l, les triglycérides de 1.15 ± 0.43 g/l, les lipoprotéines A1 et B de 1.6 ± 0.3 g/l et de 1.36 ± 0.16 g/l respectivement. Ces valeurs sont comparables entre les 2 groupes d’étude à l’inclusion. L’observance était comparable et supérieure à 90% pour les deux groupes.

Les évolutions de ces différents paramètres au cours des 3 mois de consommation d’infusions de thé Hao Ling® ont été analysées. Les valeurs de cholestérol total, le LDL cholestérol et le HDL cholestérol restent stables mais par contre on note pour les autres paramètres des différences significatives ou proches du seuil de signification statistique. A un mois de consommation de thé Hao ling®, les valeurs des apolipoprotéines A1 baissent dans le groupe placebo de 1.55 ± 0.3 g/l  à 1.48 ± 0.3 g/l  et augmentent dans groupe Hao Ling® de 1.66 ± 0.3 g/l à 1.69 ± 0.35 g/l. L’analyse statistique des différences entre les 2 groupes est significative (p=0.04) (graphique 1). Ces résultats se confirment à 3 mois. Les Apolipoprotéines B restent stables de 1.39 ± 0.15 g/l à 1.4 ± 0.19 g/l et diminuent dans le groupe Hao Ling de 1.33 ± 0.17 g/l à 1.27 ± 0.18 g/l (p : 0.0917) tandis que le rapport Apolipoprotéines A1/ Apolipoprotéines B reste stable dans le groupe placebo de 1.15 ± 0.3 à 1.16 ± 0.32 et qu’il augmente dans le groupe Hao Ling® passant de 1.28 ± 0.33 à 1.39 ± 0.34  (p : 0.0879) (graphique 2). Les valeurs des triglycérides augmentent dans le groupe placebo de 1.23 ± 0.51 g/l à 1.33 ± 0.59 g/l à J90 alors qu’elles diminuent de 1.07 ± 0.35 g/l à 0.97 ± 0.35 g/l dans le groupe Hao Ling® (p : 0.0738) (graphique 3).

 

Discussion

Les résultats de cette étude randomisée, contrôlée (ERC) en double aveugle en groupe parallèle montrent que la consommation journalière de thé Hao Ling® modifie significativement les apolipoprotéines A1 dès le premier mois de consommation du thé. Ce changement se maintient à 3 mois. Cette recherche biomédicale a utilisé les critères scientifiques les plus élevés et les plus fiables à savoir un essai clinique de type ERC.  La faible taille des effectifs de cette étude a été calculée dans le protocole d’étude clinique sur une hypothèse de baisse de LDL. Cette étude a permis de définir des tendances à la diminution des triglycérides et du LDL cholestérol et une tendance à l’augmentation du HDL cholestérol. Tous ces changements des paramètres vont dans le même sens d’une cardioprotection liée à la consommation de thé Hao Ling® chez les personnes incluses dans cet essai.

L’amplitude de ces effets est modérée mais elle doit être mise en perspective avec le fait que cette étude n’avait pas pour objet de montrer un effet thérapeutique mais d’apporter des éléments justifiant le fait que la consommation régulière de thé Hao Ling® était de nature à contribuer à la protection des personnes sur le plan cardiovasculaire .

Ces résultats peuvent s’expliquer par le fait que le thé Hao Ling® contient à la fois les catéchines prédominantes dans les thés verts mais aussi d’autres catégories de polyphénols comme les théaflavines (3) présents dans les thés Pu erh.  Le protocole d’infusion du thé Hao Ling® a été étudié au cours d’une étude expérimentale démontrant qu’un extrait de thé Hao Ling® (extrait aqueux et normalisé) protégeait les hépatocytes (siège de la synthèse du cholestérol) soumis à un stress oxydatif par les radicaux libres oxygénés. Le maintien des fonctions mitochondriales de ces cellules a aussi été montré au cours de cette étude expérimentale. Ce mécanisme d’action pour le thé Hao Ling® qui permet à de puissants antioxydants de limiter l’action les radicaux libres oxygénés responsables de la lésion cellulaire et mitochondriale est présumé agir sur les cellules endothéliales, siège de la formation de plaque d’athérome et de l’athérosclérose. Les théaflavines sont en majeure partie responsables de l’effet hypocholestérolémiant (4-6). Le thé Hao Ling® est un thé qui permet d’obtenir une action synergique, à partir des feuilles de Camellia sinensis soumises à différents procédés de préparations des feuilles, à forte teneur en catéchines et composés polyphénoliques (2, 7, 10).

Les résultats obtenus dans cette étude doivent également être mis en perspective avec le fait que l’étude n’a porté que sur 3 mois ce qui est une période de suivi relativement courte pour objectiver les bénéfices d’une consommation d’un produit tel que le thé mais il est important de souligner que le fait qu’il modifie rapidement et de manière significative les apolipoprotéines A1 (associées au bon cholestérol) laisse espérer un bénéfice à long terme sur les autres paramètres biologiques comme les  HDL et LDL cholestérols. De même les résultats sur les triglycérides sanguins avec une signification à p : 0.0549 sur des échantillons d’aussi faible taille suggèrent une action potentiellement importante qui mérite d’être confirmée par une prochaine étude dédiée à cet objectif de recherche. Tous ces résultats permettent d’objectiver sur le plan métabolique les résultats des études épidémiologiques de grande envergure qui ont montré que la consommation de thé vert ou de thé noir était associée à une diminution du risque cardiovasculaire (8,9).

Ces premiers résultats issus de cette étude ERC doivent bien-sûr bénéficier d’études complémentaires sur des effectifs plus importants conférant à l’essai la puissance suffisante pour atteindre les seuils de signification statistique. Ces essais sont ceux requis pour la démonstration d’une allégation santé pour ce type d’aliment du nouveau règlement européen (11).

Par ailleurs, la satisfaction à l’égard de la consommation des produits était significativement plus importante dans le groupe thé avec 80,7% de personnes satisfaites ou très satisfaites contre 61,5% dans le groupe placebo (p : 0.0139).

En conclusion, la présente étude clinique montre que la consommation régulière de thé Hao Ling® au long cours paraît pouvoir être recommandée aux personnes afin de contribuer à l’augmentation des facteurs cardiovasculaires protecteurs et à la diminution des triglycérides utiles dans la prévention de leur risque cardiovasculaire.

Graphique 1 : Evolution des apolipoprotéines A1 entre J0 et J30 (g/l)

 

Graphique 2 : Evolution des triglycérides entre J0 et J90 (g/l)

 

Graphique 3 : Evolution du rapport apolipoprotéines A1 / apolipoprotéines B entre J0 et J90 (g/l)

 


Bibliographie

(1) Efficacité et efficience des hypolipémiants. Une analyse centrée sur les statines. HAS juillet 2010.

(2) Study on the antioxidant activity of tea flowers (Camellia sinensis). Yang Z, Xu Y, Jie G, He P, Tu Y.. 2007, Asia Pac J Clin Nutr, pp. 16 Suppl 1:148-52.

(3) Antihypercholesterolemic effect of Chinese black tea extract in human subjects with borderline hypercholesterolemia. Fujita H, Yamagami T. 2008 Jul, Nutr Res., pp. 28(7):450-6.

(4) Theaflavins from black tea, especially theaflavin-3-gallate, reduce the incorporation of cholesterol into mixed micelles. Vermeer MA, Mulder TP, Molhuizen HO. 2008, J Agric Food Chem., pp. 56(24):12031-6.

(5) Comparative safety evaluation of Chinese Pu-erh green tea extract and Pu-erh black tea extract in Wistar rats. Wang D, Xiao R, Hu X, Xu K, Hou Y, Zhong Y, Meng J, Fan B, Liu L. 2010, J Agric Food Chem., pp. 58(2):1350-8.

(6) Effect of black tea polyphenols on plasma lipids in cholesterol-fed rats. Matsumoto N, Okushio K, Hara Y. 1998, J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo), pp. 44(2):337-42.

(7) Fereidoon Shahidi, Marian Naczk. Phenolics in food and nutraceuticals. International Standard Book Number 1-58716-138-9 (Print Edition).

(8) Tea consumption and cardiovascular disease risk. Arab L, Khan F., Lam H. AM. J. Clin. Nutr. 2013; 98(suppl):1651S-9S

(9) Dietary flavonoid intake and cardiovascular risk: a population-based cohort study. Ponzo VGoitre IFadda MGambino RDe Francesco ASoldati LGentile LMagistroni PCassader MBo S J Transl Med.2015 Jul 8;13:218

(10) Braud L, Peyre L, de Sousa G, Rahmani R Maixent JM. Effect of Brewing Duration on the Antioxidant and Hepatoprotective Abilities of Tea Phenolic and Alkaloid Compounds in a t-BHP Oxidative Stress-Induced Rat Hepatocyte Model. Molecules 2015,20,14985-1500

(11) Maixent JM. Food supplements, the European regulation and its application to France. Thoughts on food supplements safety. “Opinion paper” Cell. Mol. Biol. 2012, 58; OL1720-1729.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les produits associés à cet article :

Hao Ling 30 infusettes

Hao Ling 30 infusettes

Thé pu-erh pour aider à réguler son cholestérol

21,10 € 18,95 €
Hao Ling 90 infusettes

Hao Ling 90 infusettes

Thé pu-erh pour aider à réguler son cholestérol

44,85 € 38,10 €

Lire aussi sur le même thème

Produits certifiés Agriculture Biologique
Paiment en ligne sécurisé
Livraison rapide
Service clients : 01 48 04 54 07
Votre offre courrier
Vous avez reçu un code personnel
Nous suivre
Sur les réseaux sociaux
Inscrivez-vous à la Newsletter
Pour recevoir nos offres, promotions...

Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour plus d’informations cliquez ici.