Guide du thé

Infusions, rooibos et thé enceinte : que boire ?

Infusions, rooibos et thé enceinte : que boire ?

La grossesse s’accompagne fréquemment de petits maux.  Certaines plantes utilisées en tisanes peuvent les soulager. Apprenez à bien choisir vos infusions car enceinte, elles ne sont pas toutes conseillées.

Peut-on boire du thé au cours de la grossesse ?

Attention à la caféine

  • Le thé contient de la caféine (ou théine) une substance qui booste et donne de l’énergie mais qui peut  perturber la qualité du sommeil si on la consomme en fin d’après-midi.  Durant la grossesse, Santé publique France précise que la quantité de caféine dans le thé est deux fois moins importante que dans le café. Sans compter que dans le thé, la caféine est associée aux tanins et libérée beaucoup plus doucement que dans le café avec  un effet excitant moins fortement ressenti. Le guide nutrition précise encore que si aucun effet néfaste n’a été mis sur le compte de la caféine durant la grossesse, elle peut accélérer la fréquence cardiaque fœtale ou occasionner de l’agitation. Bien que sans gravité et réversible, mieux vaut éviter ces effets. On recommande donc aux femmes enceintes de ne pas dépasser 3 tasses de thé par jour.
  • Privilégiez les thés les moins riches en caféine comme les thés oxydés wulong, noirs et pu-erh.
  • Déthéinez votre thé. Rien de compliqué : Il suffit de jeter la « première eau », puis de recommencer l’infusion en versant à nouveau de l’eau (à bonne température bien sûr) sur les feuilles de thé. En effet, la caféine se diffuse dès les trente premières secondes de l’infusion.

Préservez votre taux de fer

Les futures mamans ont des besoins en fer majorés. Les adeptes du thé doivent éviter d’en boire pendant les repas car il diminue l’absorption du fer d’origine végétale de 20% environ. Et pour les femmes supplémentées en fer, mieux vaut attendre deux heures entre la prise de fer et la consommation de thé.

 

Les tisanes et infusions pour femme enceinte

Qu’est-ce qu’une tisane ?

Une tisane se compose de racines, de fleurs, de graines, de baies ou de feuilles de plantes que l’on met à infuser (feuilles de thé, feuilles de rooibos …) ou dont on fait une décoction (racine de gingembre, écorce de cannelle…).

Quelles précautions prendre avec les plantes durant la grossesse ?

Les plantes renferment de nombreux actifs. Certains d’entre eux peuvent avoir des conséquences sur la santé de la future maman, la grossesse mais aussi sur le fœtus aux différentes étapes de son développement car ils franchissent la barrière placentaire. Pour d’autres plantes, les essais (pour des raisons éthiques) n’ont pas été réalisés au cours de la grossesse et faute de données, leur usage est déconseillé. D’autres en revanche ne présentent pas de risque et peuvent être consommées sous forme de tisanes par les futures mamans. Choisissez les sans caféine et bio pour éviter les pesticides. On les prépare en mettant 1 cuillère à soupe de plantes dans une tasse d’eau frémissante. On laisse infuser 10 minutes puis on filtre. Ne pas dépasser 3 tasses/jour.

 

Quelles infusions de plantes peut-on boire quand on est enceinte ?

  • La tisane de racine de gingembre soulage les nausées et les vomissements du 1er trimestre de la grossesse.
  • La tisane de fleurs de mauve est une véritable alliée pour lutter contre les transits paresseux et la constipation.
  • L’infusion d’hamamélis associée à la vigne rouge permet de retrouver des jambes légères.
  • La tisane de fleurs d’oranger et de mélisse, pour combattre la nervosité et les difficultés à s’endormir.
  • L’infusion de feuilles de framboisier. Elle favoriserait un accouchement moins douloureux et plus rapide en agissant sur le muscle utérin. A consommer à la fin de troisième trimestre et pas avant.

 

Quelles sont les infusions de plantes déconseillées quand on est enceinte ?

Les plantes toxiques sont nombreuses. Par précaution demandez conseil à un professionnel : pharmacien,  médecin ou sage-femme si vous avez un doute.

De façon exhaustive ne pas consommer de tisanes à base de  plantes contenant:

  • des phyto-œstrogènes comme la sauge, le ginseng, la réglisse…

De même les plantes à l’action abortive comme l’achillée millefeuille, la menthe poivrée ou la menthe pouliot ou le safran. Les plantes à l’effet laxatif comme le séné ou la rhubarbe de Chine ou les plantes riches en alcaloïdes (colchique ou épine-vinette).

 

 

Rooibos et grossesse

Les feuilles d’une jolie couleur rouge cuivré du rooibos, un arbuste originaire d’Afrique du Sud ne contiennent pas de théine. Elles sont en revanche riches en fer, vitamines et antioxydants. C’est idéal durant la grossesse. En infusion, on peut l’associer aux fleurs de bigaradiers déstressantes pour une infusion aux vertus apaisantes.

 

Vous le voyez, les tisanes de plantes peuvent être un plus pour soulager les petits désagréments de la grossesse. Mais enceinte, mieux vaut demander