Guide du thé

Le thé bio : comment le cultive-t-on, quelles sont les garanties pour les consommateurs ?

Le thé bio : comment le cultive-t-on, quelles sont les garanties pour les consommateurs ?

Le thé bio est de plus en plus plébiscité par les consommateurs, à la recherche de produits sains pour eux et pour l’environnement. Mais ils se posent de nombreuses questions très légitimes. Quelle est la différence entre un thé bio et un thé conventionnel ? Quels sont les critères de certification d’un thé bio ? Et les procédures de contrôle qui garantissent que les conditions de production du thé bio respectent bien la charte de qualité des produits biologiques ?

 

L’importance de consommer du thé bio

De leur cueillette à leur consommation dans nos tasses, les feuilles de thés ne sont jamais rincées avant d’être infusées. Les pesticides utilisés pour cultiver les théiers en agriculture conventionnelle passent donc directement dans la tasse. Un thé bio issu de l’agriculture biologique garantit une infusion saine et sans pesticides.

En plus de préserver la santé des producteurs, qui n’ont pas à manipuler de substances toxiques, et des consommateurs, qui ne les ingèrent pas en buvant le thé, l’agriculture biologique protège l’environnement. Les cultures intensives de l’agriculture conventionnelle détruisent la pollinisation et appauvrissent les sols en recourant aux engrais et pesticides. La culture du thé bio favorise l’écosystème local et préserve la biodiversité.

 

Comment cultiver du thé bio

  • Un thé bio sans pesticides

L’agriculture biologique du thé prescrit tout pesticide ou engrais chimique : ce sont les apports du sol, riche en acide, en azote, et en potasse, qui permettent au thé de bien se développer.

  • Des solutions naturelles

Pour enrichir les sols et lutter contre les parasites, on utilise des techniques naturelles, comme le compost, la vermiculture ou la biodiversité. Le compost est une engrais naturel élaboré à partir du fumier et des végétaux disponibles sur place. Il se substitue aux engrais pour l’apport en nutriments. La vermiculture consiste à introduire dans les plantations un agent fertilisant naturel : le ver de terre. Pour lutter contre les parasites et les maladies, il est d’usage de faire cohabiter des palmiers et arbres fruitiers avec les théiers. Les différentes espèces se protègent entre elles. Cette biodiversité crée un écosystème sain propice au bon développement du théier.

  • Des jardins bio préservés

Certains jardins de thé en Asie sont « bio par essence » dans la mesure où ils ont été préservés et sont restés tels quels depuis plusieurs décennies voire davantage. La certification bio par Ecocert n’a fait que confirmer et formaliser les conditions de production déjà respectueuses de l’environnement dans ces jardins.

En pentes (ce qui facilite l’écoulement des eaux), les jardins de thé sont situés entre 1 200 et 1 800 mètres d’altitude. Ainsi, ils bénéficient des conditions climatiques favorables au bon développement du thé.

  • La qualité avant la quantité

Malgré l’utilisation de ces substituts les quantités produites sont moins importantes qu’en agricultures intensives, mais le thé est d’une qualité nettement supérieure. Ce qui explique en partie le prix supérieur des thés bio par rapport aux thés conventionnels.

 

Les garanties du thé bio (certifications, contrôles…)

Pour qu’un produit soit autorisé à porter la mention « biologique », un organisme indépendant doit certifier que le cahier des charges spécifique à l’agriculture biologique défini par la communauté internationale est respecté. Toute entreprise certifiée s’engage à être contrôlée régulièrement. Ces contrôles sont effectués plusieurs fois par an, dans les champs de thé, dans les usines de fabrication et conditionnement, à l’embarquement et à l’arrivée au port en Europe.

Le groupe Ecocert qui possède des filiales partout dans le monde est l’un des organismes de contrôle et de certification de l’agriculture biologique. C’est cet organisme qui délivre le certificat Agriculture Biologique des Thés de la Pagode. Cette certification atteste que le produit est cultivé, préparé et conditionné selon les règles de l’agriculture biologique. En plus des contrôles effectués par Ecocert (planifiés ou surprise), les producteurs et industriels renforcent de plus en plus leurs procédures qualité en faisant analyser régulièrement les lots avant leur départ d’Asie ou à leur arrivée en Europe.

Une fois en Europe, les produits certifiés biologiques peuvent être contrôlés par d’autres organismes tels que les Douanes ou la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations). Les consommateurs de produits certifiés Agriculture Biologique sont donc assurés que toutes les précautions sont prises.

Lire aussi sur le même thème

produits certifiés agriculture biologique Produits certifiés Agriculture Biologique produits certifiés agriculture biologique
Service clients Service clients : 01 48 04 54 07
Votre offre courrier
Vous avez reçu un code personnel
Nous suivre
Sur les réseaux sociaux
Inscrivez-vous à la Newsletter
Pour recevoir nos offres, promotions...

Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour plus d’informations cliquez ici.