Guide du thé

Les antioxydants et l’alimentation

Les antioxydants et l’alimentation

Les antioxydants ont le vent en poupe ! On retrouve des antioxydants dans l’alimentation, les boissons et le thé. Découvrez leurs bienfaits pour la santé.

 

1. Qu’est-ce qu’un antioxydant ?

  • Le fonctionnement normal des cellules produit des substances oxydantes : les radicaux libres. Ils sont aussi générés sous l’effet du stress, du tabac, d’une surexposition aux rayons ultraviolets… En petite quantité ils sont nécessaires et participent notamment à la défense de l’organisme.
  • En trop grande quantité ils provoquent des dégâts d’oxydation aux composants cellulaires comme l’ADN, les protéines ou les lipides et sont impliqués dans le vieillissement cellulaire, les cancers, l’athérosclérose, les maladies dégénératives ou le diabète de type 2.
  • La production de radicaux libres est compensée par leur élimination grâce à l’action d’antioxydants.
  • Lorsqu’il existe un déséquilibre entre les antioxydants et les radicaux libres, soit par défaut des premiers soit par surproduction des seconds, apparait le « stress » oxydatif.

Le corps possède une armada d’antioxydants : certains enzymes, coenzyme Q10, mélatonine, acide urique… Mais ils sont facilement saturés.

Autre soutien pour neutraliser les radicaux libres : les antioxydants naturellement contenus dans les aliments et les boissons.

 

2. Quelles sont les différentes classes d’antioxydants ?

Dans l’alimentation on trouve différents types d’antioxydants :

Des vitamines

  • La vitamine C inhibe les radicaux libres à l’intérieur de la cellule et aide à la régénération de la vitamine E dans la membrane cellulaire. On la trouve dans les agrumes, les fruits rouges et les légumes.
  • La vitamine E qui protège les membranes des cellules contre les dommages dus aux radicaux et aident à les régénérer. Les principales sources sont d’origine végétale : l’huile de tournesol, d’olive, d’arachide, de colza, les noix, les patates douces, les avocats, la margarine…
  • La vitamine A avec les rétinoïdes (rétinol, trétinoïne…) et les provitamines A (principalement les α- et β- carotènes). Ces composés sont efficaces contre les atteintes des radicaux libres sur les membranes cellulaires. Sous forme de rétinol les meilleures sources sont les huiles de poisson, le foie, le jaune d’œuf. Quant à la provitamine A on en trouve dans les fruits et légumes oranges et les légumes verts.

 

Des oligo-éléments et minéraux

Le zinc, le sélénium (on les trouve tous deux dans les produits de la mer), le cuivre et le manganèse ainsi que le magnésium contribuent aux défenses antioxydantes de l’organisme. Ils sont en effet indispensables à certaines enzymes antioxydantes.

 

Des polyphénols

On les trouve dans les produits végétaux (plantes, racines, fruits). Ce sont de puissants antioxydants qui piègent les radicaux libres et participent à la biosynthèse d’enzymes antioxydantes. Leur action antioxydante s’exerce aussi par l’inhibition d’enzymes génératrices de radicaux libres et par le blocage de l’activité oxydante du fer et du cuivre au cours de réactions chimiques du corps. Les principales familles de polyphénols présents dans nos assiettes sont les acides phénoliques, les flavonoïdes (catéchines, anthocyanes…) et les tanins.

 

3. Quels sont les bienfaits des antioxydants ?

Les antioxydants sont utiles pour éliminer les radicaux libres impliqués dans de nombreuses maladies. En particulier ils sont reconnus pour leurs vertus :

  • Préventives au niveau cardiovasculaire en diminuant le taux de mauvais cholestérol
  • Protectrices pour les yeux en abaissant les risques de DMLA et de cataracte
  • Protectrice des parois veineuses
  • Protectrice vis à vis des cancers
  • Bénéfiques sur la glycémie et le risque de diabète
  • Anti-inflammatoires
  • Protectrices vis-à-vis du vieillissement cérébral et cutané

 

4. Quelle alimentation pour faire le plein d’antioxydants ?

C’est en variant son alimentation qu’on apporte des antioxydants à son organisme !

Parmi les aliments les plus riches :

  • Fruits rouges : cassis – champion toutes catégories – fraises, framboises.
  • Crucifères : chou vert, chou-fleur, chou rouge, brocolis…
  • Graines et fruits oléagineux : noix, noisettes, noix de cajou, noix de pécan et graines de lin.
  • Fruits et légumes colorés : poivrons, tomates, carottes, aubergines, oranges, mandarines, mangue…
  • Légumes verts : artichaut, haricots verts…
  • Herbes aromatiques : menthe, basilic, persil, ciboulette, origan, romarin, thym.
  • Epices : curcuma, cannelle, clou de girofle.

Et parmi les boissons :

  • Thé : les feuilles du Camellia sinensis infusées donnent le thé. Elles sont très riches en antioxydants (une trentaine d’antioxydants différents selon la couleur du thé).
  • Café : le petit grain noir est riche en polyphénols aux propriétés antioxydantes. Cette richesse est due à la torréfaction des grains.
  • Vin : on le pare de mille vertus grâce au resvératrol une molécule au potentiel antioxydant. Mais le petit ballon de rouge contient surtout de l’éthanol, aux effets néfastes sur la santé et dont il ne faut pas abuser !
  • Chocolat : la fève de cacao contient 8% d’antioxydants. Un bol de chocolat noir neutralise les radicaux libres et a un effet bénéfique au niveau cardiovasculaire.

 

5. Quels sont les antioxydants présents dans le thé ?

Tous les thés (verts, noirs, blancs, wulongs ou pu-ehrs) proviennent des feuilles du même arbre : le Camellia sinensis. Leurs spécificités dépendent des différentes étapes de fabrication subies après la cueillette. En particulier de l’oxydation ou non de leurs feuilles, un processus qui influence la teneur et la composition en polyphénols du thé. C’est cette richesse en antioxydants qui permet au thé d’avoir toutes ses vertus santé.

Thé vert

Le thé vert non oxydé, est le plus riche en antioxydants. Il contient 20 à 36 % de polyphénols dont des :

  • Catéchines (30 à 42%). L’épigallocatéchine – 3 gallate (EGCG) est celle qui prédomine puisqu’elle représente 60% des catéchines.
  • Acides-phénols : acide caféique et acide gallique
  • Tanins

Thé noir

Le thé noir dont les feuilles subissent une oxydation contient surtout des catéchines oxydées et transformées en d’autres molécules :

  • Théaflavines
  • Théarubigines qui lui donnent sa couleur

Thé wulong

Le thé wulong est lui, partiellement oxydé. Sa composition en antioxydants est donc intermédiaire entre le thé vert et le thé noir. Il contient :

  • Catéchines
  • Théaflavines
  • Théarubigines

 

Avec une telle richesse en antioxydants, pas étonnant que le thé soit la seconde boisson bue au monde après l’eau !